Étudier en Russie

Chaque année, à l’issue de leurs études secondaires, des milliers de bacheliers doivent choisir une formation supérieure qui leur ouvrira la voie vers une profession. Il est rare qu’ils explorent les possibilités que leur offre la Russie. Pourtant, la qualité de son enseignement et le haut niveau de ses établissements de recherche sont unanimement reconnus. Les plus grands laboratoires scientifiques du monde comptent parmi leurs chercheurs d’anciens étudiants formés dans des universités russes.

Compressed file

Selon le classement du cabinet spécialisé Quacquarelli Symonds publié en mars 2017, trois établissements d’enseignement supérieur russes figurent parmi les 50 meilleures universités du monde. Ce sont l'Université d'État Lomonossov de Moscou, l’Institut de physique et de technologie de Moscou et l’Université d'État de Novossibirsk.

Les étudiants étrangers ont commencé à venir en Russie à partir du début des années 50. Un programme d’intégration basé sur des cours de langue russe avec une pédagogie adaptée fut alors mis en place.

Aujourd’hui, plusieurs établissements d’enseignement supérieur russes participent au processus de Bologne et pratiquent des échanges d’étudiants dans le cadre de programmes de formation. 2500 étudiants européens étudient en Russie, ce qui représente environ 10 % du nombre de bacheliers étrangers accueillis par ces établissements.

Les universités les plus prisées par les étudiants étrangers sont notamment l'Université russe de l'Amitié des Peuples de Moscou, l’Université d'État de Saint-Pétersbourg, l’Université polytechnique Pierre le Grand de Saint-Pétersbourg, l'Université d'État Lomonossov de Moscou, l’École des hautes études en sciences économiques de Moscou, l’Université polytechnique de Tomsk, l’Université de médecine de Koursk, l'Université technique d'État de Novossibirsk et l’Université fédérale de Kazan. Pour ce qui est des spécialités choisies l’on trouve à la première place l’ingénierie technique (21,7 %), puis médecine (17,2 %), économie et gestion (15,9 %), humanités et sciences sociales (12,2 %) et langue russe (11,8 %).

Pour ceux qui ne parlent pas russe, il est possible de suivre une formation linguistique préparatoire. Toutefois, suivant une tendance observée partout dans le monde, les principales universités russes proposent un enseignement en langue anglaise si bien que l’on peut étudier en Russie en ne connaissant le russe que peu ou pas du tout.

Le coût des études, qui varie de 2000 à 5000 euros par an, y est très raisonnable.  Ajoutons à cela le fait qu’étudier en Russie est une belle occasion de découvrir ce pays qui possède un héritage culturel et historique unique.

Toutefois, chaque année le gouvernement de la Fédération de Russie offre 15000 bourses grâce auxquelles il y a la possibilté de couvrir les frais de formation dans les universités du pays. Les étudiants peuvent choisir parmis presque 600 spécialisations que proposent nos Universités. Vous trouverez des renseignements détaillés sur les formations proposées ainsi que sur le processus à suivre pour postuler sur le site : http://www.russia.study L’admission dans le cadre des bourses d’études est ouverte aux titulaires du baccalauréat qui souhaitent préparer un master ou une thèse de doctorat, faire des études approfondies de langue russe, mais aussi aux personnes qui recherchent un perfectionnement professionnel.

Le Centre de Russie pour la science et la culture au Luxembourg organise la procédure de sélection des candidature qui peuvent bénéficier des bourses. Chaque année nous envoyons 4-5 personnes pour faire leurs études ou stages.

Pour des informations complémentaires, n'hésiter de nous contacter par tél. +352 26 48 03 22, ou par email : centrerusse@pt.lu ou sur facebook.